06 64 25 52 32 contact@sophiedubois.fr

Spectacles, manèges, contes…

Quelle est cette chose étrange que noël?
Un conte tout en chansons et en douceur pour les touts petits, afin d’approcher la légende de Noël

 

Spectacle “Noël en forêt” : contes, comptines & chansons  (6 mois à 3 ans)  Tous les animaux de la forêt se demandent bien qu’elle est cette agitation, cette effervescence? Il y a de drôles de bruits, des chants, des cadeaux qui se préparent.. et quelle est cette chose étrange que noël?
 “partant du constat que pour le tout -petit, Noël et même parfois le Père- Noël n’évoque rien, voir fais peur, j’ai imaginé un conte adapté à cet age”

 

Le tout petit enfant ouvre ses yeux sur le monde, comment le faire entrer dans l’univers du spectacle? Comment lui apporter les codes de cet univers magique et lui donner goùt au spectacle vivant?  :  à lire, l’article sur l’apport du conte en crèche :  contes à la crèche

Spectacle “MIA et le pinceau magique” :  Un pinceau magique, une vache sur une branche, un arbre aux pommes d’or et un roi qui voulait attraper la lune! … Un spectacle famillial de contes, comptines et chansons pour petites oreilles curieuses et malicieuses – À partir de 3 ans. Co-écrit avec Florence Férin.

Contes pour petites oreilles : festivals, écoles et bibliothèques :
30 à 45 mn pour les enfants sur une thématique choisie avec l’équipe enseignante ou selon la thématique du festival. (exemple de projet : “Ca chante dans la forêt” thématique sur l’arbre : conte, comptines, poésie et chansons crée à l’école de Lépine) – de 4 à 12 ans

Je propose des cercles conteurs dans les écoles …. pour aller plus loin voir : documentaire CNRS images

Suzy Platiel, ethnolinguiste et africaniste, explique ce qui l’a amenée à travailler sur le conte, à comprendre sa fonction dans les sociétés à tradition orale (en particulier chez les Sanan du Burkina Faso) et à intervenir, dès les années 1980, dans les écoles en France pour le diffuser comme outil d’éducation permettant de recréer le lien social. Elle insiste sur le fait que la maîtrise du langage oral et corporel est essentielle dans le développement de l’enfant, avant d’exiger de ce dernier qu’il lise et écrive.
Jean-Christophe Gary, professeur de français au collège, et d’autres enseignants qui mettent en pratique l’heure du conte, démontrent que, pour leurs élèves, se mettre à raconter à leur tour, c’est partager, établir une relation avec l’autre, transmettre, tout en développant leur capacité d’écoute et de concentration et en apprenant un mode de raisonnement logique de type synthétique parce que fondé sur le discours.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]